Recherche médicale

En France, près de 1,7 million de personnes sont atteintes d’un trouble de la vision.
207 000 aveugles (pas de perception de la lumière) et malvoyants profonds (vision résiduelle limitée à la distinction de silhouettes) ; 932 000 malvoyants moyens (incapacité visuelle sévère : en vision de loin, ils ne peuvent distinguer un visage à 4 mètres ; en vision de près, la lecture est impossible).
Selon l’OMS, un doublement du nombre de déficients visuels serait à prévoir d’ici 2050. La cécité et la malvoyance vont devenir, avec la maladie d’Alzheimer, les fléaux du grand âge, d'où l'importance fondamentale de soutenir la recherche en ophtalmologie.

Un soutien aux jeunes chercheurs en ophtalmologie

En 1987, la Fédération crée son comité scientifique présidé par le professeur Yves Pouliquen, grand spécialiste de la cornée afin d'aider de jeunes chercheurs en récompensant les projets scientifiques les plus prometteurs. Au total, près de 160 bourses de recherche ont déjà été distribuées, dont certaines sont venus récompensées les plus grands chercheurs français en ophtalmologie.

La Fédération des Aveugles et Amblyopes de France s'appuie sur son Comité scientifique pour l'ensemble de ses actions relatives à la recherche médicale. Découvrez ses illustres membres.  A ce jour, le comité scientifique est présidé par le Professeur José-Alain Sahel. 

Consultez le site internet de l'IRRP (Information Recherche Rétinite Pigmentaire) 

Un soutien à la fondation VOIR ET ENTENDRE et à l'Institut ARAMAV

La Fédération est la première association française pour le financement de la recherche en ophtalmologie grâce à son soutien aux plus grands centres de recherche. 
En 2007, elle a également été partie prenante de la création de la Fondation "VOIR ET ENTENDRE", première fondation dédiée exclusivement aux handicaps sensoriels et présidée par le professeur José-Alain Sahel, aux côtés de l’Institut Pasteur, de l’INSERM, du CHNO des Quinze-Vingts et de l’UPMC.

Site de la Fondation VOIR ET ENTENDRE

La Fédération apporte en parallèle son soutien à l'Institut l'ARAMAV. Créé à Nîmes en 1989, l'ARAMAV regroupe une clinique de réadaptation, un centre de formation et un pôle de recherche installé dans les locaux de l'Institut. Sa vocation : mettre sur pied des projets innovants et accompagner des entreprises ou des instituts de recherche dans la mise au point de produits ou de services dédiés à des personnes malvoyantes ou aveugles. 
Composée d'une équipe de recherche spécialisée, l'ARAMAV participe à deux grands sprojets de recherche.

Site de l'ARAMAV