Personnes âgées et dépendance

Personnes âgées et dépendance : un défi pour notre société toute entière

En France, parmi les 8 à 10 millions de personnes âgées de plus de 65 ans, on peut estimer actuellement à plus de 1,5 million l’ensemble des personnes présentant des signes, même mineurs, de DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’âge). 
La population française de plus de 65 ans atteindra 12 millions d’ici à 2020. Le nombre de personnes atteintes de DMLA, même dans les formes mineures, pourrait donc augmenter de 50%, pour atteindre 2,250 millions en 2030. Souvent ignorées, les pathologies visuelles du sujet âgé sont à l’origine de difficultés de déplacement, de lecture, d’écriture, d’orientation dans l’espace et contribuent à une perte d’autonomie quelquefois brutale. Une meilleure connaissance du retentissement de la perte visuelle sur la vie quotidienne du sujet âgé est l’enjeu de la qualité de son accompagnement. Ainsi professionnels des équipes pluridisciplinaires, intervenants au domicile, ou en établissements, aidants familiaux ont besoin de s’approprier connaissances et savoir-faire pour jouer pleinement leur rôle de soutien des personnes âgées déficientes visuelles. 

Les difficultés rencontrées 

La cécité ou la malvoyance entraînent nécessairement des difficultés non négligeables dans la vie de personnes notamment âgées et sont sources de problèmes complexes qui ne sont pas toujours évidents à gérer et à appréhender tant par les personnes concernées (difficultés de déplacement et risques de chute, baisse de la faculté d’écriture et de lecture, difficultés dans l’habillage, le rangement, les repas, les soins personnels et de toilette, la gestion du temps et les loisirs) que par leur entourage et par le personnel des établissements. Cette autonomie réduite implique un accompagnement spécifique.    

Nos recommandations

Un certain nombre d’améliorations doivent être portées afin de préparer ces établissements à l’accueil de 2 types de populations malvoyantes (les aveugles jeunes qui ont vieilli et qui ont bénéficié de rééducation dans le milieu du handicap et les personnes devenues aveugles ou malvoyantes à un âge plus avancé qui constituent la majorité de la population déficiente visuelle en EHPAD) : 

  • La formation des professionnels du secteur sanitaire et médico-social , ainsi que des intervenants à domicile pour l’accueil et l’accompagnement des personnes déficientes visuelles ou encore des aidants
  • Si nécessaire et en fonction des besoins et capacités de la personne, la mise en place de moyens humains et organisationnels dédiés : l’intervention d’un ergothérapeute et d’un psychomotricien ont ici toute leur place. Les personnes malvoyantes ont besoin de réadaptation, de guidage par le personnel, de prise de repères tactiles ou visuels, d’organisation spatiale des lieux de vie, d’aide aux repas, d’aménagement de la chambre, d’accompagnement dans la prise de médicaments. 
    Sont à privilégier le développement d’aménagements pour une meilleure accessibilité des lieux d’accueil, qui sont peu coûteux et participent au confort de tous les résidents : amélioration des contrastes et de l’éclairage des parties communes, des chambres et salles de bain, bandes d’éveil de vigilance en haut des escaliers, mains courantes, annonce sonore dans l’ascenseur, signalétique en gros caractères et contrastée…  
  • La mise en place d’outils adaptés permettant de compenser la perte d’autonomie : ouvrages en gros caractères, vidéo agrandisseurs, téléphones à grosses touches, livres audio, vidéoloupe, colorino…

Nos actions

La Fédération des Aveugles  de France, à travers ses établissements et structures spécialisées accompagne au plus près les personnes âgées atteintes de déficience visuelle, développe les bonnes pratiques et apporte de l'innovation.
Grâce à son centre de formation, Access Formation, la Fédération propose des formations à destination des professionnels du secteur sanitaire et médico-social , ainsi que des intervenants à domicile pour leur permettre d’acquérir les fondamentaux, techniques et réflexes utiles pour accompagner au mieux ce public dans le cadre de son partenariat avec Handéo.  

Focus sur le projet ORDEV "Ouvrir son Regard sur la Déficience Visuelle"

La population de plus de 60 ans touchée par la malvoyance ou la cécité augmente considérablement (consultez les chiffres sur la déficience visuelle). Dans ce cadre, la sensibilisation au handicap visuel auprès de la population senior est essentielle, tout comme auprès de proches de personnes atteintes tardivement de déficience visuelle. La Fédération des Aveugles de France inaugure ainsi le projet ORDEV, une initiative lancée pour combler ce manque d'informations sur le handicap visuel. Ce projet est soutenu par la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie).

En savoir plus sur le projet ORDEV