La rentrée, on ne la vit pas tous de la même manière

Type
Focus

Vous êtes-vous déjà mis dans la peau d'une personne mal voyante ? Comment préparer votre sac, suivre les cours ou encore préparer vos révisions ? Découvrez comment les choses qui vous paraissent les plus simples peuvent devenir une véritable épreuve....

Transcription

Et si pour la rentrée, nous prenions tous une leçon de vie ? Rencontre avec Camille, étudiante en droite et Cynthia, étudiante en droit et malvoyante.

Tu as une passion ?

  • Cynthia : Moi, chanter tout le temps. Et maintenant je fais des genres de petits concerts on va dire.k
  • Camille : Moi ma passion c'est le volleyball.

La dernière série qui t'a marqué ?

  • Cynthia : La dernière série que j'ai regardée c'est "Le secret de Nick".
  • Camille : Je suis entrain de la regarder !
  • Cynthia : Et ben c'est trop bien.

Tu as un petit boulot ?

  • Camille : Non, je travaille pendant l'été mais pendant la durée scolaire non.
  • Cynthia : J'ai cherché mais avec ma vision, ils ne prennent pas. Donc j'ai rien pu faire.

Le numérique, c'est quoi pour toi ?

  • Camille : le numérique ? Ben c'est serait les ordinateurs, les tablettes. C'est un outil pratique qui facilite grandement la vie.
  • Cynthia : Bah moi le numérique c'est mon télé-agrandisseur, ma loupe, mon miroir grossissant lumineux.

Tu veux faire quoi plus tard ?

  • Camille : Ben ça je sais pas encore, parce que j'ai énormément de possibilités face à moi.
  • Cynthia : Alors je ne sais pas du tout, au départ je voulais être professeur des écoles, mais il s'est avéré que pour moi c'était pas possible. Parce qu'avec ma vision, il ne m'était pas possible de surveiller les enfants trop loin.

Ta plus grande peur ?

  • Camille : Moi ce serait de rater ma vie, de me décevoir moi-même.
  • Cynthia : Le plus peur ? Moi c'est d'échouer. Mais je suis obligée d'y arriver pour prouver aux gens que j'y arrive en fait.

La vie d'étudiante ?

  • Cynthia : Compliquée. "Con" et "pliquée"
  • Camille : Géniale et libre.
  • Cynthia : Tu appelles ça la liberté ?
  • Camille : Moi, totalement.

La dernière fois que tu t'es perdue ?

  • Cynthia : Alors je n'étais pas vraiment perdue mais je ne me retrouvais plus dans une gare. Je me rapproche. Selon l'écriture et la couleur, je ne peux pas lire le panneau. J'ai appris à combler mon handicap avec plein de petits outils qui m'aident à me déplacer au quotidien. Un monoculaire, c'est un peu comme une loupe sauf que tu le mets à l'oeil. Le bip c'est tout simplement une télécommande où on appuie dessus et le feu rouge se met à parler ; ça dit "vert piéton" / "rouge piéton".
  • Camille : Je trouve ça génial, ça permet aux malvoyants et aveugles d'être plus à l'aise dans la ville.

Répondez du tac-au-tac..

Accessibilité

  • Cynthia : Handicap
  • Camille : Handicap

Autonomie

  • Cynthia : Dur
  • Camille : Liberté

Société

  • Cynthia : Il n'y aucun mot qui me vient là par contre
  • Camille : Pas cool

Handicap

  • Cynthia : Moi
  • Camille : Soucis...

Lire

  • Cynthia : Pas possible pour moi
  • Camille : Génial

Apprendre

  • Cynthia : Comprendre
  • Camille : Savoir

Étudier

  • Cynthia : Et bien lire, forcément
  • Camille : Livres

Numérique

  • Cynthia : Zoom
  • Camille : Ordinateur

Couleurs

  • Cynthia : Compliquée à voir...
  • Camille : Noir

Son

  • Cynthia : Indispensable
  • Camille : Casque

Le temps

  • Cynthia : Il fait pas très beau je crois. D'ailleurs il fait beau ou pas aujourd'hui d'ailleurs ?
  • Camille : Vitesse

Qu'est-ce-qui te plait dans le droit ?

  • Camille : Je ne saurais pas vraiment dire ce qu'il me plait dans le droit, mais pour moi c'est concret en fait. J'ai l'impression que c'est une matière utile en fait.
  • Cynthia : J'aime le droit civil, j'ai adoré les grands procès mais j'aime pas tout ce qui est Histoire, constitution...

Tu fais partie d'une association ?

  • Cynthia : Alors, moi je fais partie de la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France. On fait des sorties, on se regroupe afin d'être entre jeunes.

Dans l'amphi tu te mets où ?

  • Camille : Vers le milieu, je n'ai pas une vue excellente. Je suis myope, astigmate, j'ai un strabisme.... Je fronce les yeux comme ça pour voir de loin.
  • Cynthia : Et après c'est moi l'handicapée avec tout ce qu'elle a !  Au premier rang, moi j'ai besoin de quelqu'un pour tout ce qui est diapos projetées, sur le rétroprojecteur. Parce que même du premier rang de la Fac, je n'y vois pas.

Les professeurs sont à l'écoute par rapport à ton handicap ?

  • Cynthia : Hum ça dépend. Je sais qu'à la fac, ils y en a qui ne comprennent absolument pas. Après il y a des profs géniaux qui comprennent et qui font tout pour que je me sente le mieux pour que j'y vois le mieux et c'est super.
  • Camille : Déjà je trouve qu'elle est super courageuse. Je ne sais pas si moi j'arriverai aussi bien à m'adapter et à autant l'accepter. Je n'ai jamais connu quelqu'un qui avait des soucis de vision graves. Peut-être que les gens qui sont aveugles mais malvoyants n'ont pas forcément de canne blanche, du coup ça se voit moins.

Comment tu mémorises tes cours ?

  • Camille : Moi, ma méthode, c'est de les relire en permanence. Et si je fais des fiches, je relis les fiches en remettant de la couleur.
  • Cynthia : Je garde mon devoir en noir, il n'y a que les titres que je mets en couleur, je n'imprime rien du tout cela me fait de trop grandes feuilles.

Tu as une recherche à faire comment t'organises-tu ?

  • Camille : Je cherche sur internet. Sinon je cherche dans des livres que les profs m'ont conseillés.
  • Cynthia : Moi exclusivement Internet. Parfois les profs nous renvoient des livres qui sont exclusivement à la BU. Et je ne peux pas faire agrandir les livres tout le temps.

Tu rêves de quoi ?

  • Camille : Mon rêve c'est juste de réussir mes études, d'avoir un bon travail et de bien gagner ma vie.
  • Cynthia : Moi mon rêve serait que l'on puisse trouver une opération pour mes yeux, même si ça apporte plein d'avantages. Je préférerai quand même y voir. Alors les avantages, c'est les cartes d'invalidités qui permettent de passer vite aux caisses du supermarché ! Voilà, il n'y a pas grand-chose après !

Le sens dont tu ne pourrais pas te passer ?

  • Cynthia : L'ouïe. J'écoute plus que ce que je regarde en fait.
  • Camille : Moi, ce serait la vue.

Un matin tu perds la vue, quelle serait ta réaction ?

  • Camille : Je pense que je pleurs, ce serait la peur, la panique. La peur de ne pas m'en sortir, de ne pas réussir à m'adapter.

Y'a quoi dans ton sac de cours ?

  • Cynthia : Mon ordinateur
  • Camille : Mon ordinateur, aussi
  • Cynthia : Mon trieur avec les feuilles spéciales. En fonction de la luminosité, soit elles sont jaunes, soit il y a les blanches.
  • Camille : Moi j'ai un cahier normal.
  • Cynthia : J'ai ma loupe. C'est une loupe pour regarder les livres, donc elle est comme ça. C'est pour lire.
  • Camille : J'ai ma trousse.
  • Cynthia : J'ai mon monoculaire. Et en fait il faut que je l'ajuste parce que sinon je vois tout flou. La c'est bon.Vous êtes mieux de près d'ailleurs.
  • Camille : Moi je n'ai plus rien pour les cours... Mon portefeuille ?
  • Cynthia : J'ai ma trousse avec les stylos spéciaux, ce sont des stylos encre-gel. Après j'ai mes paires de lunettes, il faut toujours que j'en ai plusieurs. Parce que j'ai celles d'intérieur et celles d'extérieur qui sont plus foncées.

Tu rentres en politique, tu mènes quel combat ?

  • Cynthia : L'insertion des personnes handicapées parce que je pense qu'il n'y a pas assez de choses. Tout prend trop de temps. Les démarches, que ce soit la MDPH ou quoi que ce soit, c'est trop long. J'attendais mon accord pour les cartes handicapées pour recevoir Zoomtext, pour recevoir ma loupe grossissante... Moi ça fait un an que j'attends mon truc..
  • Camille : Ce n'est pas normal en fait ! Tout le monde devrait être à un point d'égalité. Avoir autant de chances de réussir que les personnes valides.

Est-ce que vous êtes égales toutes les deux ?

  • Cynthia : On sent le droit qui ressort là...
  • Camille : Oui je dirai qu'en soit on a les mêmes droits, mais peut-être qu'au niveau praticité, je suis plus privilégiée qu'elle.

Décris moi celle qui est derrière toi.

  • Cynthia : Moi je l'imagine blonde avec les yeux clairs.
  • Camille : Cheveux bouclés, foncés, peut-être la peau un peu mate.
  • Cynthia : Ah non elle n'est pas blonde !
  • Camille : Non je ne suis pas blonde !
  • Cynthia : Tu n'as pas les yeux clairs non plus. Bon je suis un peu déçue.

S'écouter sans se voir, ça change quoi ?

  • Camille : Cela fait bizarre, car j'essayais d'imaginer comment elle était, avec sa voix. Là du coup j'étais à fond attentive à ce qu'elle disait. Alors que si on parlait de face, j'aurais tendance à la regarder parler en fait.

On peut vous souhaiter quoi pour cette rentrée en fait ?

  • Camille : Que je la réussisse en fait. Que je valide avec mention comme l'année dernière.
  • Cynthia : On se calme ok ? j'ai pas eu de mention, j'ai pas eu mon année. Je vais la taper.

La rentrée, on ne la voit pas tous de la même façon. La rentrée, on ne la vit pas de la même façon.