La cécité, qu'est-ce que c'est ?

La cécité en France n’est pas une entité univoque et selon son degré de sévérité, on parle de cécité ou de malvoyance. La perte de vision peut être d’apparition brutale ou progressive, elle peut affecter la vision centrale, la vision périphérique et bien souvent les deux.
Le retentissement fonctionnel est, par conséquent, très variable d’une personne à l’autre. Dans la vie quotidienne, la déficience visuelle se répercute d’abord sur les activités mettant en jeu la vision centrale (lecture, écriture, reconnaissance des visages, manipulation d’objets….) et sur les déplacements.

Les stades de la cécité

L’Organisation Mondiale de la Santé décrit cinq stades de déficience visuelle, allant de la cécité totale à la vision presque normale.

  • La cécité absolue correspond à l’absence de perception de la lumière.
  • La déficience presque totale, ou cécité sévère, est définie par une acuité visuelle inférieure à 1/50 avec perception conservée de la lumière, ou un champ visuel inférieur à 5 degrés.
  • La déficience profonde correspond à une acuité visuelle inférieure à 1/20 et supérieure à 1/50 ou un champ visuel inférieur à 10 degrés mais supérieur à 5 degrés.
  • La déficience sévère correspond à une acuité visuelle inférieure à 1/10 et supérieure à 1/20.
  • La déficience moyenne correspond à une acuité visuelle inférieure à 3/10 et supérieure à 1/10 ou un champ visuel d’au moins 20 degrés.

Les origines de la cécité

  • La déficience visuelle chez l’enfant est le plus souvent d’origine prénatale et pose le problème du développement et de l’éducation.
  • La déficience visuelle affecte principalement les personnes âgées, elle augmente de façon très importante avec l’âge au-delà de 60 ans.

Ses principales causes sont en effet des maladies liées au vieillissement, telles que la DLMA, la cataracte, le glaucome et la rétinopathie diabétique.

Avec l’augmentation de l’espérance de vie et le vieillissement de la population, l’Organisation Mondiale de la Santé prévoit un doublement du nombre de déficients visuels dans les 25 prochaines années.

La cécité en France

En France, on compte, 1.7 millions de personnes déficientes visuelles dont 207 000 aveugles (pas de perception de la lumière) et malvoyants profonds (vision résiduelle limitée à la distinction de silhouettes) ; 932 000 malvoyants moyens (incapacité visuelle sévère : en vision de loin, ils ne peuvent distinguer un visage à 4 mètres ; en vision de près, la lecture est impossible).

En savoir plus sur la cécité en chiffres !